De Tourouvre à Mortagne-au-Perche (TCP)
>>
Accueil
>
En itinérance
>
Le Tour des Collines du Perche (TCP)
>
De Tourouvre à Mortagne-au-Perche (TCP)
Tourouvre

5. De Tourouvre à Mortagne-au-Perche (TCP)

Au fil de l'eau
Forêt
Embarquer cet élément afin d'y avoir accès hors connexion

Cette randonnée est la cinquième étape du Tour des Collines du Perche, circuit de  de 220km, là réaliser en 8 jours.

La randonnée fait un large détour par Autheuil et la forêt de Réno-Valdieu avant de se diriger vers Mortagne-au-Perche, l’une des trois capitales historiques de l’ancienne province du Perche.

L’église Saint-Aubin de Tourouvre, d’origine romane, remaniée au XVIe siècle.
Le manoir de Bellegarde, reconstruit au début du XVIIIe siècle.
La Forge, ancien moulin dédié à la métallurgie, puis devenu pisciculture.
L’église Notre-Dame d’Autheuil, joyau de l’art roman dans le Perche, à visiter absolument.
La Tourbière de la Commeauche, espace naturel sensible, en lisière de la forêt domaniale de Réno-Valdieu.
Les vestiges de la Chartreuse du Valdieu, fondée en 1170 par Rotrou IV, comte du Perche, détruite trois fois au cours de son histoire.
Les Vieux Arbres du canton de la Gautrie. La parcelle a souffert de la tempête de 1999, mais les arbres remarquables ont survécu. Ils datent de la Grande Réformation des Forêts par Colbert en 1665.
Le Château de La Galardière. C’est l’un des lieux où l’écrivain Jean De La Varende (1887-1959) situe l’action de son «Nez-de-Cuir, gentilhomme d’amour», vie romancée d’un arrière grand-oncle.
Le Val, à Mortagne, partie de la ville médiévale de Mortagne en bordure de l’ancienne route royale.

Les 8 patrimoines à découvrir

  • Architecture

    Le Manoir de Bellegarde

    Ce manoir, classé Monument Historique, entièrement ceinturé de hauts murs, se compose d'un logis principal, d'un pavillon, de communs tout en longueur ainsi que de jardins en terrasse.
    Son nom conserve le souvenir d'un ancien poste militaire. Reconstruit en 1738 par Marie de la Vove, le coprs du logis principal, flanqué à l'arrière d'une tour ronde à mâchicoulis, est de style classique. Sa façade appareillée en brique et pierre de taille est rigoureusement symétrique.

    Résidence privée, ce manoir ne se visite pas mais peut être réservé pour des réceptions.

  • Histoire

    Robert Giffard, promoteur de l'émigration percheronne au Canada français

    Fils de soldat, Robert Giffard naquit vers 1587 à Autheuil. Ses études finies et sa majorité atteinte, il s'installe comme apothicaire à Tourouvre. Il aurait connu l'apothicaire parisine Louis Hébert, 1er colon du Canada. De ce contact lui serait venu le désir de partir pour le Canada.
    Dès 1621, Giffard séjourne en Nouvelle-France, explorant la contrée, chassant et y faisant commerce. Revenu au pays en 1628, il se marie et repart seul au printemps de cette même année en qualité de chirurgien de la marine pour le compte d'une compagnie qui a reçu pour mission de peupler, défricher et cultiver le Canada.
    Après le traité de Saint-Germain-en-Laye, signé en 1632 avec le roi d'Angleterre, qui affirme les droits de la France sur le Canada, Giffard organisera les concessions reçues de la comapgnie. Devenu seigneur de Beauport en 1634 il recrute une trentaine de colons percherons et s'installe sur son domaine. 
    A sa mort, en 1668, la colonie atteint 3 000 habitants.
  • Flore

    La tourbière de Commeauche

    Venez découvrir cette tourbière sauvegardée dans une clairière de la forêt de Réno-Valdieu. Sur 4 mètres d'épaisseur de tourbe se développe une flore très originale, caractéristique de ces milieux. Vous pourrez ainsi admirer une des plus grandes et des plus belles orchidées, l'epipactis des marais et profiter du ballet des libellules, nombreuses dans ces zones humides.

    La tourbière de Commeauche est une grosse éponge gorgée d'eau. A l'origine, une mousse particulière, la sphaigne, a formé la tourbe par accumulation. Ce gros tapis spongieux, parfois épais de 3 ou 4 mètres, s'est formé sur plusieurs siècles. Il donne au site un profil bombé. La tourbière, alimentée par une nappe profonde, sert de filtre épurateur naturel pour la Commeauche, rivière à truites située en contrebas

    Informations pratiques : Visites guidées uniquement.

    Visites guidées : Visites guidées : Association Faune et Flore de l’Orne. Tél. 02 33 26 26 62
    ou Conservatoire des espaces naturels de Normandie.Tél. 02 31 53 01 05

  • Histoire

    La Chartreuse du Valdieu

    Fondée en 1170 par Rotrou IV, comte du Perche, cette ancienne chartreuse a conservé des bâtiments du XVIIIème siècle comme le pavillon d’entrée en briques et, à droite, la chapelle des Dames. Les moines avaient choisi un endroit isolé et sauvage pour suivre la règle de Saint Bruno, empreinte de silence et d’austérité. Ce lieu était dénommé la « Vallée du Diable » ; ils le baptisèrent le « Val-Dieu ».

    Après le départ des Chartreux, en 1791, leur domaine fut mis en vente comme Bien National. Abandonnée, la chartreuse tomba en ruines et ne demeurent que les quelques bâtiments visibles de la route.

    L’ensemble est maintenant en de bonnes mains, le premier étang a été remis en eau et le lieu revit (propriété privée).

  • Flore

    L'étang Gabriel

    Niché dans son creux de forêt, c’est l’un des étangs creusés par les moines du Val-Dieu.

    Il a la particularité d’avoir un fond empierré en rognons de silex.

  • Histoire

    Synthèse communale

  • Histoire

    Maison dite de Henri IV, au n°6 de la rue Toussaint

    Cette maison est de la fin du XVIe siècle. 
    Ce logis, de plan rectangulaire, offre à la vue un pavillon carré en oeuvre qui prolonge ses deux niveaux au-dessus de la corniche.

    Vous trouverez des informations complémentaires sur une plaque explicative proposée sur place.
  • Histoire

    L'église Notre-Dame

    L'église Notre-Dame (1494-1535) a été reconstruite et agrandie après la guerre de Cent Ans, à l'emplacement de l'ancienne chapelle du Fort Toussaint.
    La tour, coiffée vers 1620 d'un dôme d'ardoise, brûla en 1887. Maladroitement restaurée, elle s'effondra en 1890. Sa reconstruction s'est limitée à abriter l'horloge et les cloches.
    Le portail nord- "porte des Comtes" -, au gâble flamboyant tronqué, offre de beaux vantaux sculptés.
    A l'intérieur de l'église : ensemble de vitraux exceptionnels, de la Renaissance au XXe siècle, voûte à pendentifs, boiseries du XVIIIe siècle, stalles, chaire.

Description

  1. De Tourouvre, de l'Eglise Saint-Aubin, descendre la Rue du 13 Août 1944. 100m plus loin D290 à droite, direction Autheuil.
  2. Passer un rond-point et suivre sur 2 km cette même route jusqu’au passage sous la RN12 au lieu-dit la Briqueterie.
  3. Juste après à gauche sur la petite route le long de la 4 voies, puis à droite vers le manoir de Bellegarde. Après le manoir, le chemin est empierré et aboutit à La Forge. Le chemin traverse et longe les ruisseaux puis remonte à la D290 derrière les bâtiments de la forge/pisciculture : Domaine de la Forge de Bellegarde.
  4. Sur la route, à gauche sur 50 m et à droite, le chemin qui monte. A la première maison, le chemin devient goudronné. Le suivre à travers le hameau puis jusqu’à la D290. La prendre à gauche jusqu’au bourg d’Autheuil.
  5. Au village, route à gauche, dépasser l’église romane, et 100 m plus loin, à gauche, prendre le chemin qui monte, empierré puis herbu.
  6. Sur le plateau : beau point de vue. Prendre à droite au chemin goudronné. Passer devant le château d’eau. Au carrefour, tout droit direction la Tessonnière. Au virage suivant, à 100 m, prendre le chemin herbu en face.
  7. A 800 m, traverser la petite route et poursuivre vers Commeauche par un chemin de 1,3 km majoritairement droit et toujours évident.
  8. A la route, à droite et aussitôt à droite sur un chemin qui traverse un ruisseau à 250 m puis une zone très humide. (tourbière à gauche). Plus loin, le chemin mal tracé et malaisé longe le bas de la pente et la lisière de la forêt (le chemin monte et redescend).
  9. Il rejoint la digue de l’étang de la Courraierie qu’il longe jusqu’à une petite route. La traverser et suivre le chemin qui longe l’étang du Valdieu. A 350 m, en bas d’une grande allée montante, prendre à droite tout en longeant l'étang vers le Valdieu.
  10. Cesser de suivre le GR®22. Tournant le dos à la Chartreuse, emprunter le chemin goudronné sur 250m. Prendre à gauche, par un chemin de terre tortueux, en lisière de forêt.
  11. A l'étang Gabriel, grimper le layon à droite entre les parcelles 5 et 6. Après 400m, sur le plateau, suivre à gauche un chemin qui suit à nouveau la lisière de la forêt. Arrivé au chemin goudronné, prendre à gauche jusqu'au carrefour suivant. Prendre ensuite la route à droite pendant 200m, pour passer devant la Maison Forestière de la Guincendière.
  12. Plus loin prendre à gauche le chemin forestier qui serpente et nous amène à une route pierrée. La suivre jusqu'au prochain carrefour. Suivre le chemin qui monte à droite entre les parcelles 27 et 48 jusqu'au bout de l'allée, en haut du plateau, après la cote 241.
  13. À la place de dépôt, tourner à gauche dans le chemin qui s'amorce entre les parcelles 50 et 52. Il longe le bord du plateau forestier puis entame sa descente. Au premier carrefour, prendre le chemin de droite qui descend entre les parcelles 52 et 53. En bas de la pente, près de l'Hôtel au Feu, à la pancarte "Réservé à l'exploitation et au service", prendre à gauche puis à droite la descente et franchir le pont sur la Villette.
  14. Le chemin devient goudronné au Grand Mesnil et mène à la D5. Attention à la circulation. Prendre à droite la route sur 1,1 km.
  15. Prendre à gauche, direction Le Mafoi, sur 300 m. Chemin d'abord goudronné qui devient empierré dans le hameau. En vue de la Bréhonnière, prendre le chemin herbu à droite entre les prés qui débouche
    à gauche sur un très long chemin de terre dans les bois et les prés sur 1,8 km. Au Château de la Galardière, ce chemin devient goudronné et aboutit au bout de 1,3 km au hameau de Nonant. Suivre alors la D282 à droite pour rejoindre Villiers-sous-Mortagne.
  16. Au rond-point à l’entrée du bourg, prendre la route à gauche (direction N12). La suivre sur 600 m jusqu’à un virage à droite. Prendre en face le chemin herbu long de 1,5 km, qui devient empierré sur la fin. A la route, prendre à droite sur 150 m.
  17. Au premier croisement, tourner à gauche en direction de Beauvais. Après environ 150 m, délaisser Beauvais sur la gauche et poursuivre tout droit le petit chemin goudronné.
  18. 150 m plus loin, s’engager dans le premier chemin herbu sur la droite qui descend dans le vallon.
  19. Un peu plus loin, ce chemin donne l’impression d’être barré par une clôture. En s’approchant, on découvre à gauche une chicane en bois suivie d’un portillon en fer. Les franchir pour pénétrer dans un chemin creux bordé d’arbres. Après une longue descente, ce chemin remonte sur l’autre flanc du vallon entre prés et champs cultivés et aboutit à un carrefour de chemins près d’un grand hangar vert.
  20. Traverser la petite route et prendre en face le chemin goudronné qui devient chemin de terre 40 m plus loin. Après passage sous une passerelle en métal, le chemin redevient goudronné.
  21. À l’arrivée dans le Val, au sortir du Chemin du Val St Jean, prendre la rue à droite jusqu’au prochain carrefour.
  22. Prendre à gauche la rue du Val sur un petit pont de pierre et 130 m plus loin, à la fourche, prendre la rue des Buis (impasse) qui monte vers la chapelle et le cloître de l’hôpital (à visiter).
  23. Au pied des escaliers, emprunter le sentier empierré à droite qui redescend vers l’ancienne route de Paris. À gauche sur 10 m et aussitôt à droite par les 9 marches qui mènent à droite à une venelle qui, après quelques marches, donne sur la (nouvelle) rue de Paris.
  24. Traverser et monter en face la Ruelle Saint Jean (pente et escaliers). Au déboucher sur la rue du Mail, prendre presque en face la rue des Tailles, puis 100 m plus haut, à gauche, la rue de Toussaint (sens interdit) qui aboutit à la place du Tribunal. A droite vers la Place et l’Eglise Notre Dame.
  • Départ : Tourouvre
  • Arrivée : Mortagne-au-Perche
  • Communes traversées : Tourouvre, Autheuil, Feings, Saint-Mard-de-Réno, Villiers-sous-Mortagne et Mortagne-au-Perche

Météo


Profil altimétrique


Recommandations

Tous commerces à Tourouvre. Ensuite, aucun village avec commerce, avant Mortagne-au-Perche.
Il faut emporter avec soi les vivres de randonnée.

Nous vous conseillons aussi d'emmener avec vous les cartes IGN papier au 1:25000 de cette randonnée : 1815SB, 1816SB.


Lieux de renseignement

Maison du Parc naturel régional du Perche

Manoir de Courboyer - Nocé, 61340 Perche-en-Nocé

http://parc-naturel-perche.frinfo.tourisme@parc-naturel-perche.fr02 33 25 70 10

Office du Tourisme des Hauts du Perche -Tourouvre

10, rue du 13 août 1944, 61190 Tourouvre-au-Perche

http://tourismehautsduperche.frofficetourismetourouvre@orange.fr02 33 73 83 25

Office du Tourisme du Pays de Mortagne-au-Perche

36, place du Général de Gaulle, 61400 Mortagne-au-Perche

http://www.ot-mortagneauperche.frcontact@ot-mortagneauperche.fr02 33 83 34 37

Accès routiers et parkings

Stationnement :

Parking, près de l'église

Signaler un problème ou une erreur

Vous avez repéré une erreur sur cette page ou constaté un problème lors de votre randonnée, signalez-les nous ici :


À proximité
50