Avant de partir

>>
Accueil
>
Avant de partir

 LES BONNES RÈGLES D'USAGE

 

Quelques repères

Un mouchoir : pollution > 3 mois.

Un mégot : pollution > 1 à 5 ans.

Une peau de fruit : pollution > 3 mois à 2 ans.

Une canette ou une bouteille plastique : pollution > 100 à 500 ans.

Une pile représente une pollution très nocive pour la terre et l’eau.

Le déplacement des personnes équivaut à 30 % des émissions de CO2. Le taux de remplissage moyen des automobiles est de 1,5 personne.

 

La charte du randonneur

de la Fédération Française de randonnée

Cette charte a pour but de sensibiliser tous les utilisateurs des sentiers de randonnée à la préservation de cet environnement et au respect de la biodiversité.

Ci-dessous un extrait de la charte nationale, adaptée au territoire du Perche.

Respectons les espaces protégés

Dans le Perche, nous retrouvons notamment, dans les sites ouverts au public :

  • la réserve naturelle à Bresolettes
  • les vallées et marais à Bretoncelles
  • la forêt humide des Mousseuses à La Ferté-Vidame
  • le coteau calcaire de la Bandonnière à Longny-les-Villages
  • la tourbière des Froux à Manou
  • l’étang de l’Isle à Senonches
  • l’étang de la Benette à Senonches

Certains dispositifs règlementaires supplémentaires vous seront annoncés en début de circuit ou dans les documents promotionnels.

Restons sur les sentiers

Dans la nature, seul le sentier est le territoire de l’homme.

Restez sur les chemins pour éviter le piétinement des espèces. Ne prenez pas de raccourcis et respectez les espaces fragiles.

Gardons les chiens en laisse

Nous le considérons comme un ami, les animaux sauvages le perçoivent comme un prédateur !

Pour le confort et la sécurité de tous, gardez vos animaux de compagnie en laisse.

Récupérons nos déchets

Le meilleur déchet est celui que nous ne produisons pas.

Choisissez les produits que vous utilisez. Ramassez et remportez vos déchets avec vous. Soyez volontaire pour préserver notre environnement.

Partageons les espaces naturels

La randonnée n’est pas la seule activité pratiquée sur les chemins.

Partagez l’espace naturel avec les autres activités sportives et restez attentifs aux autres usagers.

Laissons pousser les fleurs

Elles sont plus jolies dans leur milieu naturel que dans un bouquet !

N’arrachez pas de fleur, de bourgeon ou de jeune pousse mais apprenez à reconnaître la faune et la flore dans leur environnement naturel.

Restons discrets

Les animaux sauvages ne sont pas habitués à entendre nos bruits...

Restez discrets pour avoir une chance de les apercevoir. Ne touchez jamais un jeune animal, sa mère l’abandonnerait.

Evitons de faire du feu

Le feu représente un danger pour le randonneur et pour la nature.

Respectez les consignes et en cas d’incendie, appelez le 18 ou le 112.

Préservons nos sites

Soyez acteur de la qualité vos sites de randonnée !

Un panneau défectueux, un problème de pollution, un besoin de sécurisation…Vous pouvez nous le signaler à tout moment en cliquer sur le lien : Suric@te, disponible en bas de chaque fiche-circuit ou en téléchargeant l'application dédiée SURICATE. Votre signalement sera ensuite traité par les institutions compétentes.

 

Privilégions le covoiturage et les transports en commun

Le transport est l’une des principales sources d’émission de gaz à effet de serre.

Préférez le covoiturage ou les transports en commun pour vous rendre en randonnée. Restez sur les voies ouvertes aux véhicules et garez-vous dans les espaces prévus à cet effet.

 

La charte du promeneur

« J’aime la forêt, ensemble, protégeons-la ! »

Ce document précise certains points, et notamment :

  • La cueillette, avec modération
  • Les chantiers forestiers : prudence
  • VTT et cavaliers : hors des parcelles
  • Cyclistes et cavaliers, sur les chemins
  • Zone de chasse : ne pas entrer
  • Tas de bois : escalade interdite

Zoom sur le B.A.BA du super promeneur, tel que cette charte le propose :

Consultons la météo : la forêt peut être dangereuse en cas d’intempéries.

Prévoyons des vêtements appropriés, de bonnes chaussures, de l’eau et un en-cas.

N’oublions pas que le réseau téléphonique ne passe pas partout. Emportons une carte et apprenons à nous repérer pour plus de sécurité.

Limitons les risques de piqûres de tiques en portant des vêtements qui couvrent les bras et les jambes.